décembre 7, 2021

Senior : nos conseils pour vivre chez vous en toute autonomie

Bien vivre et bien vieillir chez soi sont des souhaits partagés par tous les seniors. Mais, la fragilité venant avec l’âge, il est parfois nécessaire de réaliser quelques aménagements au sein du domicile.

 

Agrandir les espaces 

 

Commencez par là où le senior va passer plus d’un tiers de son temps, c’est-à-dire le lit. Les personnes qui dorment à deux utilisent généralement un ensemble matelas sommier 140×190. Mais quand on a un âge avancé, il vaut mieux opter pour un lit spacieux. Nous vous conseillons donc d’investir dans un matelas- 180×200. Celui-ci doit avoir une bonne indépendance de couchage pour que l’un puisse bouger en toute liberté sans risquer de réveiller l’autre.

 

Il est recommandé de laisser un passage de 60 cm sur les côtés du lit (sauf du côté de la tête). Pour une personne âgée, la largeur de ce passage ne suffit pas si on envisage un jour l’utilisation d’un fauteuil roulant. Il faut au moins un passage de 120 cm pour faciliter le transfert du lit vers le fauteuil, et inversement. Cet espace large facilite aussi le déplacement, si la personne doit s’appuyer sur quelqu’un d’autre pour marcher.

 

Toujours dans l’éventualité d’utiliser une aide à la marche (fauteuil, déambulateur, etc.), la largeur des portes doit mesurer au moins 93 cm. Généralement, celle-ci mesure 73 cm. Dans ce cas, il faut faire quelques travaux.

 

Créer un cadre de vie sécurisé et confortable 

 

D’autres travaux d’aménagement sont également nécessaires pour adapter le logement aux besoins d’un senior. À commencer par l’installation d’un sol non-glissant et bien ajusté. Enlevez tout fil électrique qui traîne par terre, c’est l’une des principales causes de chutes des seniors.

 

Les prises et les interrupteurs doivent être facilement accessibles (de 0,90 à 1,30 m du sol). Optimisez l’éclairage en multipliant les lampes et en bannissant les lumières tamisées à faible luminosité. Utilisez des interrupteurs phosphorescents ou des interrupteurs munis de voyant lumineux. L’idéal serait d’utiliser un détecteur de mouvement qui déclenche automatiquement la lumière.

 

Dans la chambre, optez pour un matelas doté d’une bonne résilience pour permettre à la personne âgée de se lever facilement. Il s’agit d’un couchage ferme qui reprend assez vite sa forme initiale après avoir été comprimé. Privilégiez également un couchage comportant plusieurs zones de confort. C’est un matelas doté de découpes pour mieux épouser le corps du dormeur et bien soutenir la colonne vertébrale.

 

Pour optimiser le confort de la literie, tournez-vous vers un sommier à lattes. C’est un modèle qui absorbe bien les mouvements du dormeur. Il permet aussi une bonne aération pour lutter contre l’humidité et les acariens. Sinon, le sommier à plots est également recommandé pour une personne qui souffre de mal de dos.

 

Dans la salle de bain, les équipements doivent être sans risque. Ils doivent être également accessibles et favorables à une bonne autonomie. Il est préférable d’opter pour une douche de plain-pied. Utilisez également une chaise de douche antidérapante et une barre d’appui.

 

Mettre en place une solution contre l’isolement et la perte d’autonomie 

 

Si vous vivez seul, rester en contact avec vos proches est primordial. Pour lutter contre l’isolement, rien de tel que l’échange et la discussion via le téléphone et les différentes plateformes offertes par Internet. Multipliez également la visite chez les membres de la famille autant que possible. Les proches sont également sollicités pour rendre visite à leurs parents âgés.

 

Pour vous aider dans les tâches ménagères, n’hésitez pas à solliciter les services d’une aide à domicile. C’est une personne qui vient chez vous pour vous accompagner dans les tâches essentielles de la vie quotidienne.

 

Grâce à cet article, vous savez comment vivre en toute autonomie. <<< N’hésitez pas à cliquer ici pour d’autres articles. >>>